mardi, août 23, 2016

Concerts d'été : dernier tour de piste ...

Ce vendredi était bien spécial car nous avons assisté à un concert privé par l'artiste Lipbone Redding dans une belle propriété isolée à Park City.

L'homme orchestre (et chanteur) était génial, l'endroit fabuleux, la nourriture « à la fortune du pot » assez bonne et tout était réunis à perfection en cette nuit de fin d'été, où le froid nous est tombé avant que nous ayons le temps d'enfiler une veste chaude et de nous glisser sous une couverture.

Une autre saison de concerts en plein air se termine ...

lundi, août 22, 2016

Jeux Olympiques et économie

Une autre olympiade est finie et beaucoup d'argent aura été dépensé par une ville et un pays qui aurait bien aimé se passer d'un tel fardeau. Leur coût, projeté à 11,5 milliards de dollars, représente beaucoup d'argent, et ce n'est là qu'une « projection. »  Bien sûr, ce chiffre pâlit en comparaison avec les 51 milliards dépensés à Sotchi et les 44 milliards dépensés à Pékin !

Tout cela me fait penser à une bien meilleure façon de financer les Jeux Olympiques. Celle-ci consisterait à voir une prise de contrôle du Comité International Olympique (CIO) par les différentes nations et fédérations sportives impliquées, afin de payer les coût d'infrastructure et d’opérations nécessaires pour construire faire fonctionner un site olympique.

La charge serait calculée sur la base du nombre d'athlètes et de responsables que chaque fédération nationale envoie aux Jeux. Dans le même temps, le nouveau consortium aurait accès à tout l'argent des sponsors qui va pour l'instant garnir les poches du CIO et mettrait tout cela en commun dans un même budget global. Si les Jeux font des bénéfices, les fédérations se partagent l'excédent.

Comme l'inverse ne serait acceptable pour personne, cela garantirait que les Jeux ne perdent plus jamais d'argent, que les anciennes facilités soient beaucoup plus facilement « recyclables » et que le CIO n'a plus la tentation de s'en mettre plein les poches comme l'a si bien fait la Fifa.

Enfin les Jeux passeraient ainsi à une vitesse de croisière raisonnable tant sur le point de leur coût total que sur l'ensemble de leurs prestations, en stoppant l'escalade en tout genres à laquelle nous avons assisté au cours de ces dernières décennies.

dimanche, août 21, 2016

Chaussures « flottantes »

Hier soir, j'ai rêvé que j’étais en train de glisser sur la plante de mes pieds, sur une pente très légère, et que je me déplaçais vers le bas assez rapidement comme si la une pente était très glissante, un peu comme je m'amusais à glisser sur la neige, dans mes bottes de cow-boy aux semelles bien lisses, il y a 45 ans de cela. 
La différence était que le sol ressemblait à du sable et que j'avais l'impression d'avoir un matelas d'air entre celui-ci et mes pieds, juste comme un hovercraft.

Comme j’étais encore tout endormi, je pensais que mes chaussures avaient été conçues pour créer cette interface glissante, en « massant » les molécules d'air pour les détacher et leur permettre de rouler au-dessus de chacune d'entre elles, comme des roulements à billes.

C'est là que j'ai pensé que ce serait cool de faire de ce rêve une réalité. J'ai maintenant du pain sur la planche !

samedi, août 20, 2016

Portillo 1966

Il y a cinquante ans, les championnats du monde de ski alpin avaient lieu dans une petite station chilienne, haut-perchée dans les Andes, du 4 au 14 Août 1966, et avaient été dominés par une surprenante équipe de France de ski qui avait réussi à capturer 16 médailles sur les 24 attribuées.

Encore aujourd'hui, Portillo reste le seul championnat du monde de ski ayant eu lieu dans l'hémisphère sud. À l'époque, j'étais aux Lindarets, en Haute-Savoie, travaillant comme serveur dans le restaurant familial. Chaque jour, j'attendais avec impatience de découvrir les résultats dans le Dauphiné Libéré, car je ne crois pas que ceux-ci étaient communiqués à la radio.

Le temps dans les Alpes était particulièrement horrible cet été là, avec de la pluie tous les jours, et tout en bossant très dur, je rêvais déjà qu'un jour je skierai à Portillo. J'attends toujours …

 

vendredi, août 19, 2016

La crise syrienne et l'Occident

Le G7 en particulier et l'Occident en général, n'ont rien fait pour empêcher Assad d'exterminer son peuple, et alors que Obama choisissait de ne pas appliquer les sanctions qu'il avait lui-même fixé, ses collègues du G7 n'ont pas levé le petit doigt, en attendant comme d'habitude que le États-Unis prennent les devants et supportent l'effort requis.

Il me semble que nos dirigeants politiques sont beaucoup mieux à l'aise dans leurs rôles de célébrités mondiales que dans l'accomplissement de missions impopulaires et difficiles qui sont l'une des raisons principales pour lesquelles on les met au pouvoir.

En ne faisant rien ou en traînant tout simplement ses savates, l'Ouest montre que le G7 est une vaste plaisanterie qui permet à des despotes comme Assad et Poutine d’exécuter leurs actes de barbarie sans crainte de représailles ...

jeudi, août 18, 2016

Pavés sous scellés !

Pendant ces deux dernières années, j'avais toujours prevu d'appliquer un enduit étanche sur les pavés que nous avons placé à l'entrée de notre nouvelle maison et de son garage.

J'ai finalement décidé de m'attaquer à cette corvée la semaine dernière, alors que le temps continuait d'etre ensoleillé, chaud et extrêmement sec. Par cela, je veux dire dans les 10% d'humidité, comme le précieux liquide, précisément mesurée que j'appliquais séchait devant mes yeux au moment meme où je l'appliquais.

Pendant six heures, j'ai fait de mon mieux pour étendre le produit aussi rapidement que possible et tout en transpirant abondamment, j'avais plein de doutes sur les résultats de mon travail acharné. Ces deux derniers jours, j'ai attendu – sans résultat - que le ciel nous amène une belle averse pour enfin vérifier le fruit de mon travail.

Hier, de guerre lasse, j'ai jeté un peu d'eau sur quelques pavés et le miracle s'est enfin produit : L'eau a perlé sur chacun d'eux, comme promis sur la documentation que j'avais pu lire et par les techniciens à qui j'avais parlé.

Morale de l'histoire : inutile d'être sceptique ou effrayé à propos de ce qu'on peut dire, de ses propres compétences ou de circonstances défavorables.

mercredi, août 17, 2016

Attention, travaux en cours ...

La chirurgie esthétique est devenue extrêmement populaire dans nos pays développés, en particulier lorsque les revenus sont suffisant pour s'offrir un « ravalement de façade » entre 20 et 50 000 euros.

Le seul problème est qu'au fil du temps, je veux dire quelques décennies plus tard, les résultats sont immanquablement désastreux. Tous ces visages « reconstruits » semblent toujours être sous une tension extrême et rappellent les momies égyptiennes et incas, comme le regretté Michael Jackson et la comédienne Joan Rivers, pour ne nommer que quelques célébrités.

La nuit dernière, alors que nous étions invité à une superbe fête dans notre quartier, fréquentée par une groupe de gens plutôt « anciens », un de nos amis a juste chuchoté à l'oreille de ma femme que « la plupart des femmes à cette fête s’étaient fait refaire le visage et que le résultat n’était pas brillant ... »

Il avait tout à fait raison ; cela dit, je ne pense pas que les chirurgiens plastiques soient assez fous pour garantir leur travail au delà de deux ans !