samedi, juillet 15, 2017

Un Macron trumpisé ou un Trump macronisé ?

Peut-être un peu des deux ! J'ai regardé la conférence de presse la veille du Quatorze Juillet entre les Chefs d’États américain et français et je me suis dit quel drôle de couple ces deux là, et qu'est ce qui a bien pu se passer pour que Macron ait l’idée saugrenue d'inviter Trump ?

Ce duo a tellement peu de choses en commun, sauf pour leur propension à massacrer leur propre langue. Donald en se cantonnant à son vocabulaire de base fort limité et Emmanuel en se lançant dans des phrases compliquées, presque impossible à suivre et à comprendre par un Français moyen comme moi.

À un moment, Macron n'a pas pu s’empêcher de flatter Trump en finissant les phrases de l’américain et en étalant bien son coté pédant et sa connaissance de la langue anglaise pour que tout le monde puisse l'entendre.

La plupart du temps, Donald avait l'air de s'emmerder, jusqu'à ce qu'il se mette à dire « un gentil garçon, un type bien » à propos de son fils, Donald Junior. Après que les deux couple aient dîné ensemble à la Tour Eiffel, je parie qu'ils sont désormais amis sur Facebook. 
Cette performance conjointe tenait par des bouts de mauvaise ficelle et semblait presque pathétique ; je devrais plutôt dire « Bad, bad, bad ... » pour reprendre l'expression favorite de Donald Trump ...

Aucun commentaire: