samedi, août 31, 2013

Les souffrances du bâtisseur

La plupart des gens qui construisent une maison doivent être constamment déchirés entre le bien fondé de leur décision et le fait de n'avoir rien entrepris. Cela s'explique bien évidemment par l’énormité du travail requis et la complexité liée à l'ensemble du processus.

Pourtant, alors que des doutes n'en finissent pas de se manifester, il est essentiel de maintenir un œil de faucon sur l'objectif final, c'est à dire sur cette nouvelle habitation avec toutes les améliorations désirées par comparaison à la résidence existante.

Est-ce une charge qui semble parfois écrasante ? Absolument. Est-ce qu'elle représente aussi une aventure passionnante ? Tout à fait ! Enfin, tout cela en vaut vraiment la peine ? Bien sûr, mais ça ne peu guère s'admettre qu'après que tout soit complètement terminé !

vendredi, août 30, 2013

L'inexorable dérive par rapport au point d'origine ...

Alors que le temps passe, nos souvenirs s'estompent progressivement. Je ne parle pas de la grande différence de performance qui existe entre les mémoires à long et à court terme quand nous vieillissons, mais d'avantage du fait indéniable que ce qui était hier le souvenir limpide d'un événement est garanti de s'estomper un peu plus demain.

Il n'y a rien qu'on puisse faire pour empêcher cela, sauf prendre des notes, faire des photos et tourner des films, si nous voulons préserver de manière limpide et impartiale ces événements qui appartiennent au passés.

Quand je réfléchis d'avantage à tout ça, je peux mieux comprendre le doute qui peut planer sur les témoignages écrits de « faits historiques » rapportés des décennies après coup - comme les Évangiles ou le Coran - et je me sens particulièrement gratifié d'avoir pris beaucoup de photos, réalisé bon nombre de vidéos et de m’être mis à écrire au moins un blog par jour ...

jeudi, août 29, 2013

Le conflit entre Talisker-Vail et Park City Mountain Resort

La longue querelle qui n'en fini pas entre nos deux stations de ski locales pourrait être bientôt conclue. Aujourd'hui, le journal annonçait que Park City Mountain Resort (PCMR) venait de recevoir un ordre d'expulsion en provenance de Vail, qui est devenu depuis peu le nouveau propriétaire du terrain sur lequel PCMR est située.

Que va-t-il désormais se produire? Ma prédiction suggère différents cas de figure.

Dans le premier, les parties adverses se mettent d'accord, PCMR accepte de payer un loyer exorbitant à Vail, avec en plus, peut-être, quelques concessions visant à relier les deux massifs, et la vie continue. Un bel épilogue, mais très peu probable.

Dans une autre version, PCMR jetterai l'éponge, vendrai ou louerai ses intérêts immobilier situés aux pieds de ses remontees mécaniques à la station de Vail et ce dernier relierai les deux massifs, créant ainsi le plus grand domaine skiable d'Amérique du Nord.

En dernier, PCMR laisse son propriétaire fermer le reste de ses installations, met la clé sous la porte et tout s’arrête pendant au moins une saison complète - sinon plus – précipitant la communauté de Park City dans une catastrophe économique sans précédent pour satisfaire la fierté de la famille Cummings qui est aujourd'hui encore propriétaire de PCMR.

Espérons que nous ne verrons pas cette troisième alternative ...

mercredi, août 28, 2013

L'avantage de vieillir vite

Souvent, il nous arrive de retrouver des gens que nous n'avons pas revus depuis très longtemps et nous sommes choqués de voir combien ils ont vieillit. En tant qu'adultes bien mûr, nous savons que c'est une réalité de la vie et qu'il n'y a rien que nous puissions faire pour empêcher tout ça, à l'exception peut-être de vieillir plus tôt.

C'est vrai, si nous nous attelons de bonne heure à cette horrible tâche de vieillir prématurément, on ne se rend plus compte de rien en gravissant les échelons des années qui passent. Mes cheveux, par exemple, en me quittant avant la moyenne, m'ont instantanément vieillit de 20 ans !

Comme il se trouve qu'il y a juste 20 ans que cela s'est produit, je suis aujourd'hui terrorisé à l’idée de connaître ce que sera ma prochaine étape en matière de décrépitude ...

mardi, août 27, 2013

Vingt-neuvième année à Park City !

C'est presque difficile à croire, mais cela fait près de 30 ans que nous sommes installés à Park City alors que nous y entamons aujourd'hui notre 29e année de résidence ... Une année qui va être marquée par une foule d’événements.

Ce sera d'abord le 50e anniversaire de la fondation de Park City en tant que station de ski, ce sera aussi la première saison que la station de Vail va prendre en mains les opérations aux Canyons. Sur une note personnelle, c'est aussi le moment où notre petit-fils attaque le cours préparatoire, où nous aurons une maison neuve et enfin le temps de commencer à « toucher » ma retraite.

Tout un programme et toujours beaucoup de chance d'avoir choisit Park City comme lieu de résidence !

lundi, août 26, 2013

« Parade of Homes » à Park City

Voulez-vous savoir ce qui à la mode et se fait de mieux en matière de construction et de décoration ? Prenez-donc un billet et parcourez les quelques 17 maisons toutes neuves clairsemées autour de notre station de montagne.

Vous y découvrirez quelque vraie beautés, même si la plupart d'entre nous ne seront jamais en mesure de se les payer pendant les années qui nous restent à vivre. Il y a un peu de tout, mais surtout d’énormes maisons autour des 5-600 m2 de surface habitable.

Comme le disait for justement mon épouse à propos de certaines de ces petites merveilles architecturales: « Être millionnaire ne suffit plus pour se les offrir, il faut être désormais milliardaire ... » Elle a sûrement raison.

dimanche, août 25, 2013

La chanteuse Jewel ; un bijou ?

La nuit dernière, nous avions des billets pour voir la chanteuse, Jewel, en concert à Deer Valley. Je n'étais pas trop familier avec elle et son répertoire ; j'en avais juste entendu parler.

Le temps était particulièrement froid et après avoir commencé avec une demie-heure de retard, elle s'est mise à trouver toutes sortes d'excuses, comme par exemple que sa guitare était trop froide et a cherché tous les moyens possible et imaginable pour ne pas chanter et nous raconter sa vie.

Il y avait de bonnes anecdotes, mais aussi d'assez mauvaises. Je ne vais pas à un concert pour écouter quelqu'un qui me raconte des histoires, donc je n'étais pas vraiment impressionné, sauf peut-être pour sa performance de clôture ou elle s'est mise à yodler alors que nous ramassions nos affaires et nous dirigions en direction de notre auto …

samedi, août 24, 2013

Nouvelles chaussures de ski ?

Hier, j'ai reçu le numéro de Septembre du magazine Ski, consacré au nouveau matos. Je l'ai feuilleté en vitesse, mais j'ai malgré tout été déçu par le manque d'innovation et surtout, par le fait que tous les fabricants essaient de se lancer dans des produits pour lesquels ils n'ont aucune expérience.

K2 et Scott représentent les exemples parfaits de se lancer dans de nouvelles gammes de produit, un peu à l'improviste, sans beaucoup de légitimité ou sans avantages techniques convaincants. Pour illustrer parfaitement ce type d'imposture, il y a la pub de K2 qui montre un gros lard prenant la pose légendaire qu'avait introduit les chaussures Lange voilà plus de quarante-cinq ans.

Pas brillant, K2 ! Tu ferai mieux de t'en tenir à tes skis fabriqués en Chine ..

vendredi, août 23, 2013

Mahomet, l'héritage d'un prophète

De nos jours, l'islam reste au centre de l’actualité mondiale et c'est pourquoi c'est avec beaucoup d'anticipation que j'ai regardé, mardi dernier, une série télévisée de trois heures racontant l'histoire du célèbre prophète Mahomet.

Je ne dirais pas que ce documentaire était bien fait ou que l'histoire était bien racontée, mais cela a suffit a me laisser une nette impression que l'Islam était une religion inspirée par l'époque médiévale, les traditions tribales et paraissait bien éloignée du christianisme en terme de son évolution sociale.

Comme pour beaucoup de religions, il faut croire à un mythe qui a été officiellement mit par écrit des décennies après le prophète soit mort, ce qui bien sûr, affecte la crédibilité de toute l'histoire. De plus, le reportage n’était pas des mieux équilibré car les seuls interlocuteurs semblaient tous gagnés à la cause musulmane, sans ajouter que ces différents portes-paroles avaient êtes choisis un peu trop arbitrairement (il y avait des noirs, des arabes et des blancs).
Enfin, je n'ai pu guère m’empêcher de dresser un parallèle entre l'islam et le mormonisme. Le même environnement difficile au milieu d'un désert aride, des histoires à dormir debout et bien sûr, la pratique de la polygamie ...

jeudi, août 22, 2013

Test des roues vingt-neuf pouces

C'est aujourd'hui que j'ai enfin eu la chance de tester ces fameux pneus de 29 pouces sur sentier etroit. J'ai fait ça à la station de Deer Valley en tournant une vidéo de VTT tout en essayant de suivre à bonne vitesse une jeune fille, elle même montée sur un vélo muni de grandes roues.
Dans un premier temps, le fait de me trouver sur un sentier que je ne connaissais pas et sur un vélo totalement différent m'a pas mal crispé, mais lors de la deuxième descente, mes impressions sont devenues beaucoup plus distinctes.

Globalement, le vélo est beaucoup plus rapide avec ses grosses roues (en montée, un peu à ma surprise, et bien sûr en descente !) On ressent un sentiment d’invulnérabilité en franchissant les obstacles du chemin - un peu comme sur des skis larges, par rapport aux skis traditionnels. L'inconvénient, bien sûr, reste la maniabilité en virages serrés.

J'étais pas trop sûr de moi, mais je persiste à croire qu'avec un peu de pratique et d'avantage d'angulation, ça devrai aller beaucoup mieux. Dans l'ensemble, cela aura été une expérience positive. Je suis impatient de prendre livraison de mon nouveau vélo le mois prochain!

mercredi, août 21, 2013

Il est si facile de se tromper ...

En France, le Mont-Blanc est un véritable tueur en série ; selon certains, une centaine de personnes y trouvent la mort chaque année. C'est un peu pourquoi j’étais guère surpris le jour où j'ai lu que deux alpinistes français y étaient morts il y a quelques semaines de cela, même si l'un d'entre eux s'appelait François Deffert, un nom connu dans mon village d'origine, en Haute-Savoie.

J'avais alors simplement assumé qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre, venant d'un autre endroit. Du reste, aucun des Deffert que je pouvais connaître étaient guides de haute montagne, comme celui-là. C'est seulement hier que j'ai appris que cet homme de 53 avait été élevé à 200 mètres de ma maison familiale et que je l'avais en fait côtoyé jusqu'au début de son adolescence.

 Je n'avais pourtant pas la moindre idée qu'il aimait l'alpinisme et était devenu, plus tard dans sa vie, un guide de montagne diplômé. Cela montre combien des idées préconçues peuvent souvent nous induire en erreur. Reposes en paix, François !

mardi, août 20, 2013

Prédire ce que sera demain ...

En ce qui me concerne, je trouve qu'il m'est beaucoup plus facile de me remémorer le passé plutôt que d'imaginer l'avenir. Pourtant, rien n'est plus intéressant, stimulant et même fascinant que de s'appliquer à envisager le futur sur une grande variété de sujets, puis, ensuite de comparer un peu tout ça avec ce qui s'est réellement passée.

C'est donc ce que j'envisage de faire dans mes prochains blogs ; pas tous bien sûr, mais dans un nombre croissant d'articles. Cela va me forcer à creuser d'avantage la cervelle et à utiliser mes ressources encore plus efficacement afin de deviner la façon dont certaines choses vont tourner ...

lundi, août 19, 2013

Des VTT en pleine évolution ...

Deux changements très importants sont intervenus sur les vélos tout-terrain lors de la dernière décennie (quand nous avions juste acheté le « VTT dernier modèle »). L'un d'entre eux est la taille des roues qui passe de 26 à29 pouces et l'autre est le passage de freins à disque mécaniques vers le système hydraulique.

D'abord, les roues, les 29e comme on les appelle en Amérique ; celles ci, une fois démarrés roulent mieux, ce qui ce traduit par un effort moindre et une roulement plus fluide. Ils offrent également d'avantage de traction lors des montée et pendant les virages, et enfin, un plus grand diamètre leur permet de franchir sur de plus gros obstacles, réduisant ainsi le risque pour le cycliste de passer au-dessus du guidon. Leurs seuls inconvénients sont sans doute une difficulté accrue en négociant les virages serrés et un poids accru.

 Il y a ensuite les nouveaux freins à disques hydrauliques. Ceux-ci ne demandent qu'un faible effort des doigts pour les engager, sont beaucoup mieux modulés et sont peu sensibles à la pluie si vous êtes surpris par l'orage. Il faut juste les « purger » tous les ans, ce qui n'est pas une grosse affaire si vous connaissez la marche à suivre.

 Sans vouloir prédire le futur, je peux déjà envisager les futurs VTT équipés de freins ABS et de systèmes de contrôle de stabilité. Mais comme les indécis ne manquent jamais de souligner : « qui vivra, verra ... »

dimanche, août 18, 2013

Nouveaux VTT

Il y a juste neuf ans, alors que nous achetions deux nouveaux vélos tous terrains, nous ne pensions pas que nous allions beaucoup nous en servir et craignions qu'elles pourraient elles aussi, finir suspendues à l'intérieur de notre garage, comme cela avait été le cas avec nos deux autres paires de vélos précédentes.

En vérité, celles-ci n'étaient que des versions primitives de ce que sont aujourd'hui des VTT normaux. En réalité, ce fut un véritable coup de foudre, et à ce jour, j'ai parcouru pres de 6.000 km sur le mien, et c'est un peut pourquoi il commence à se désagréger comme on pourrait s'y attendre pour ce genre de véhicule.

Donc, au lieu de réparer cette bicyclette tous les deux jours, ma femme et moi avons commandé une nouvelle paire de VTT. Serions nous, comme certaines mauvaises langues pourraient dire, devenu soudainement fous ? Non, nous sommes juste optimiste car nous venons d'en signer pour dix ans supplémentaires !

samedi, août 17, 2013

Voyance animale ?

Nous connaissons des gens qui ne jurent que par le médium qu'il embauchent pour communiquer avec leur chien ou leur chat et comprendre ainsi ce que leurs petites créatures peuvent bien penser ou désirer.

Comme il est encore scientifiquement impossible de prouver si ces soi-disant « experts » trompent leurs clients ou sont véritablement en mesure d'utiliser une forme de télépathie avec leurs animaux domestiques, je demeure pour l'instant absolument septique.

Il y a tellement de paramètres en jeu qu'il est impossible de déterminer si un médium est bon, mauvais, ou invente tout ce qu'il raconte. J'aimerai bien que Google ou qu'une autre entreprise de haute technologies s'attaque à cette question et peut-être qu'à ce stade je serai plus à même de croire à cet art occulte.
Pour l'instant, je reste bien sagement du coté des sceptiques qui n'en croient pas une miette …

vendredi, août 16, 2013

Bien réfléchir avant de croire ...

Hier soir, je regardais une interview de Larry Ellison, fondateur et PDG d'Oracle, et je l'entendais souligner l'ordre logique qui existe entre pensée et croyance. La pensée ou l'effort de réflexion, devrait conduire à la foi en quelque chose, mais jamais l'inverse ; nos convictions arbitraires ne devraient jamais servir a étayer notre réflexion.
Il s'agit là, je pense, d'une idée fondamentale, et celle-ci met tous les dogmes, qu'il soient religieux, superstitieux ou irrationnels au pied du mur. Ces propos tombent encore une fois au moment où les habitant du Moyen-Orient continuent de se faire massacrer sur l'autel de croyances religieuses dévoyées.

Réfléchissons d'abord et servons nous de ce que l'on apprend pour construire nos valeurs, mais refusons bien d'accepter, bon gré mal gré, des dogme discutables qui polluent nos pensées et finissent par nous égarer ...

jeudi, août 15, 2013

Galileo Galilei, 1963-1999

Ce matin, vers 4 heures, alors que j’étais bien réveillé mais encore couché, je me rappelais une « croisière » de 45 jours remontant à 1971. Nous étions partis de Gênes, en Italie, pour nous rendre jusqu'à Melbourne, en Australie, à bord du « Galileo Galilei », un paquebot de 28.000 tonnes de la ligne Lloyd Triestino, qui transportait des immigrés au pays des kangourous pendant les années 60 et 70.

À cette époque, Suez était fermé et nous avions dû faire le grand tour par le Cap de Bonne Espérance. Ce service a continué jusqu'au premier choc pétrolier de 1973, qui, combiné avec l'avènement des tarifs bon marché, a contribué à la disparition de tels voyages.

Mon ami JP Chatellard et moi, qui travaillions pour l'école de ski française à Mont Buller, étaient entassés parmi les quelques 1.600 passagers que comptait la classe économique, alors que nos homologues autrichiens profitaient du confort de la première classe en compagnie de 150 privilégiés.

Ce service a quand même duré jusqu'en 1977 quand le Galileo Galilei a été transformé en bateau de croisière pour le compte d'une multitude de compagnies. Mon bateau favori n'a cependant pas vu le nouveau millénaire car il a prit feu et coulé sur la cote Malaisienne le 21 mai 1999.
J'avais donc bien fait de descendre à Melbourne!

mercredi, août 14, 2013

« Attendez vous à des résultats reflétant votre inspection »

Il s'agit d'une là d'une citation célèbre de William Deming, le statisticien américain, professeur, auteur, conférencier et consultant qui reste fermement derrière la relance et l’émergence économique du Japon après la Seconde Guerre mondiale.

En disant quelque chose comme : « vérifier bien ce à quoi vous vous attendez », il voulait dire qu'en inspectant attentivement le début de tout processus, les résultats peuvent être prédits beaucoup plus précisément et nécessitent moins de vérifications, après coup.

C'est exactement ce que je dois faire au quotidien pour m'assurer que les raccourcis faciles ne soient pas pris et que les mauvaises surprises ne se manifestent pas dans la construction de notre nouvelle maison. Une inspection systématique qui fait désormais partie de ma réalité quotidienne !

mardi, août 13, 2013

Il faudrait d'avantage de gens comme Elon Musk !

C'est tout à fait vrai, ce sont des gens qui voient grand et osent aller là où tous les autres n'osent pas s'aventurer. Cela fait assez longtemps que je suis un fan de M. Musk et, par exemple, j'attends avec impatience d'acheter une de ses voitures électriques quand il aura un nouveau modèle qui correspondra mieux à mes besoins que ses deux autos actuelles.

Cela fait assez longtemps que je pense à un système de transport en commun qui ressemblerait au réseau « pneumatique » d'antan, et qui est somme toute le principe sur lequel est basé son nouveau projet « Hyperloop. »
J'espère que cette alternative aux trains à grande vitesse verra le jour dans un avenir proche et changera nos vues des transport en commun. Vas-y, Elon, je suis suis derrière tes projets à cent pour cent !

lundi, août 12, 2013

Un autre grand du ski français nous quitte ...

J'apprenais il y a juste quelques jours, que René Sulpice, l'ancien entraîneur du ski français venait de décéder dans son village de Megève, en Haute-Savoie. Sulpice était le seul survivant du célèbre trio dont faisaient partie Honoré Bonnet et Jean Béranger, qui ensemble, avaient propulsé le ski français dans sa gloire des années 1960, exploit jamais renouvelé à ce jour.

Je ne peux pas rester insensible a ces trois hommes car c'est le succès éclatant du ski français qui a ouvert les portes des États-Unis à beaucoup de mes compatriotes qui y sont venu pour travailler, y compris moi-même. Cela m'a permis non seulement de gagner ma croûte, mais d'avoir une carrière Américaine couronnée de succès !

dimanche, août 11, 2013

En navigant le processus d'achat ...

Nous n'avons jamais eu autant de choix à un tel éventail de prix. Si vous recherchez un objet de grande diffusion, il est probable que vous le trouverez assez vite au meilleur prix. Un simple coup d’œil sur internet devrait vous donner une assez bonne idée de ce qui est disponible, où, et à quel prix.

En fait, en Amérique, le « où » est en train de perdre son sens, car plus le revendeur sera éloigné (dans un autre état, par exemple) moins on risque d'avoir à payer des taxes sur l'achat, souvent le port sera gratuit et le produit se retrouvera devant votre porte avant que ayez eu le temps d'y penser. Cette facilité d'achat se corse un peu quand il s'agit d'un produit ou d'un objet moins courant, qui varie dans ses spécifications, sa finition, ses tailles et demande une recherche plus approfondie.
Bien sûr, il y a toujours l'Internet, mais où chercher ? Par exemple, si vous êtes à la recherche d'appareils ménager, vous allez d'abord aller dans des magasins spécialisés, ensuite des grandes surfaces avant de vous retrouver devant votre ordinateur ou votre smartphone. Ceci dit, vous risquez d'oublier les ventes directes-usines (maintenant virtuelles) et une kyrielle de vendeurs spécialisés, en ligne.

Le choix est immense, mais trouver ce dont vous avez vraiment besoin est beaucoup, beaucoup plus difficile. Maintenant, si vous prenez votre temps pour tout rechercher, vous pouvez économiser gros !

samedi, août 10, 2013

Avez vous vu le PDF 3D que je vous ai envoyé ?

Ça fait un moment que je vante ces nouveaux documents PDF en 3D comme le fin du fin en matière de visualisation d'images en trois dimensions, et depuis que je suis capable d'en créer, je ne me suis pas gêné pour en envoyer à tous ceux que je connais. Le problème est que seuls quelques privilégiés ont réussi à les ouvrir et pour les autres, il n'y a guère que les plus culottés m'ont dit qu'ils ne voyaient rien quand ils essayaient de les ouvrir.

Au début, je pensais - à juste titre - qu'ils ne les ouvraient pas avec le bon programme. Le plus optimum, en effet est Acrobat Reader XI, et pas nécessairement le lecteur PDF générique qui est installé en série sur certains ordi, ou encore une ancienne version d'Adobe Acrobat. Cependant, en recherchant un peu plus, j'ai réalisé que les smartphones et les tablettes sont également incapables d'ouvrir ces documents 3D.

Pour ceux qui ont un iPhone ou un iPad, il existe maintenant une application qu'Adobe vient d'offrir, mais toujours rien pour les utilisateurs Android. Cela dit, si vous croyez encore que votre smartphone ou votre tablette sont tout aussi bons et puissants que votre ordinateur, la réponse est toujours « pas tout à fait ! »

vendredi, août 09, 2013

Passage clouté pour serpents ?

En général, je ralentis quand je suis dans un véhicule et que je me retrouve nez-à -nez avec un gros animal. J'ai déjà eu trois collisions avec des chevreuils, donc j'ai appris ma leçon. Hier, cependant, alors que nous faisions du VTT et venions de grimper une pente assez longue, j'ai aperçu cette espèce de couleuvre qu'on appelle « garter snake » (thamnophis) en Amérique du nord, qui traversait sans se presser le sentier étroit sur lequel nous roulions.

Comme je montais, je pensais avoir la priorité, je ne me suis donc pas arrêté et mes deux roues sont passées sur le malheureux, tandis que ma femme, qui me suivait, a eu la queue avec sa roue avant! J'espère que le pauvre serpent n'a pas été trop gravement blessé et se remet bien de ces trois chocs successifs. Je sais que les reptiles sont assez souples, en tout cas, c'est ce que j’espère !

jeudi, août 08, 2013

À quand remonte la dernière fois que j’étais épuisée?

Je ne parle pas seulement la nuit dernière, j'étais totalement délavé, sur mes genoux! La journée avait été longue, intense et par 17 heures il n'y avait pas de jus en moi. Bien sûr, je m'étais réveillé à 4h30 du matin, donc ça a été une longue journée intense.

Cela dit, il y a vingt ans, c'était aussi plus comme ma journée normale. En ces jours, je me suis réveillé très tôt, a travaillé dur toute la journée, a parcouru le monde entier et a réussi à avoir une certaine énergie pour les rares week-end, j'ai dû moi-même et ma famille.

Mais encore une fois, c'était il y a vingt ans! Aujourd'hui, j'ai juste besoin d'un peu plus de temps pour se remettre en forme. Certains disent que c'est l'âge, ils ont probablement raison!

mercredi, août 07, 2013

Pression, âge et expérience

Dans le passé, il ne m'est jamais arrivé de me trouver au milieu d'une foule de problèmes complexes et évoluant très rapidement auxquels je devais faire face, et pourtant, désormais, tout cela me paraît si facile à manipuler et à régler.

Il n'y a pourtant pas si longtemps, quand j'étais encore plus jeune, j'étais toujours sous forte pression, essayant désespérément de faire avancer les choses, et même si j'avais beaucoup plus d'énergie à ma disposition, mon manque d'expérience et ma confiance souvent branlante tournaient ce travail en véritable combat.
Aujourd'hui, les rôles sont inversés et une solide expérience alliée en prime avec une forte confiance en moi, font qu'il m'est beaucoup plus facile de naviguer à travers des situations diverses et compliquées. Maintenant, résoudre tout cela devient presque un jeu d'enfant. Dans toute ma vie, je n'ai jamais tant aimé résoudre tant de problèmes !

mardi, août 06, 2013

Comment interviewer un agent immobilier

Si vous vivez en Amérique du Nord et que devez selectionner un agent immobilier pour vendre une propriété, la première chose qu'il convient de déterminer est si cet agent connaît bien l'inventaire qui se trouve autour de la propriété que vous souhaitez vendre.

Ensuite, il convient d'évaluer sa relation avec les autres agents du coin qui, dans la plupart des cas, sont ceux qui vont dénicher un acheteur. Ensuite, demandez au candidat de vous dire à quel prix maximum vous pourriez vendre la propriété sans l'aide d'un agent et aussi quelle est la valeur marchande optimale de celle-ci.

Quand vous avez ces chiffres, vous êtes alors prêts à discuter du taux de commission ; demandez s'il est négociable et demandez egalement si l'agent est prêt à baisser la commission établie si le prix de vente devait tomber en dessous d'un certain seuil. Si vous faites tout ça, vous devriez vous trouver dans une posture beaucoup plus avantageuse.

lundi, août 05, 2013

Écrire notre histoire au quotidien ...

Hier soir, un de mes vieux amis d'autrefois était mon convive et l'homme, un conteur fort doué, m'a transporté il y a quelques 37 ans dans le passé. Je ne vais pas raconter ici tout ce qu'il a pu me rappeler, mais voudrais simplement mettre l'accent sur le fait indéniable que, chaque jour, à notre insu, nous écrivons un peu d'histoire, un peu de notre propre histoire.

Quand nous essayons de nous rappeler du bon vieux temps, nous oublions trop souvent qu'en ce temps là, nous tenions les tout premiers rôles dans ces histoires, mais à l'époque, nous ne nous en rendions pas compte et laissions trop souvent les conclusions de ces histoires se terminer dans des circonstances que nous ferions tout pour changer aujourd'hui si c’était encore possible.

La morale de cette anecdote est que chaque jour qui passe, nous avons en nos mains le pouvoir d'influencer notre propre histoire et notre destin, mais trop souvent nous ne faisons rien de cela. Ce n'est qu'hier que j'ai enfin saisis cette vérité, mais maintenant je promets de m'en souvenir à tout jamais !

dimanche, août 04, 2013

Vitesse zéro : Danger !

Je peux affirmer qu'en VTT, plus on roule vite, plus on est en sécurité. Mes plus mauvaises chutes à vélo sont toutes survenues à vitesse zéro, ou presque. Soit j'ai perdu mon équilibre, soit le guidon n'a pas voulu tourner, soit encore l'obstacle qui se trouvait en travers de ma roue - ou mon pneu qui buttait contre l'obstacle – n'avaient pas l’élan nécessaire pour éviter l’éjection du cycliste.

Il n'y a pas longtemps, j’évoquais la réticence du guidon à tourner la roue. À vitesse zéro, rien de bien ne vas se passer ou bien s'il se passe quelque chose, ce ne sera pas bon. Donc, sans m'attarder sur ces considérations techniques, la vitesse zéro en VTT peut avoir des conséquences désastreuses.

Maintenant, circulez !

samedi, août 03, 2013

Impacts, usure et VTT ...

Il est tout à fait claire que le VTT n'est pas un sport pour les mauviettes, pas juste pour les blessures corporelles quand il arrive qu'on rentre en collision avec quelque chose de dur ou que l'on passe par dessus le guidon, mais aussi pour le matériel.

L'environnement est impitoyable, les sentiers sont truffés d'obstacles, le gros rocher ou la racine qui pourrait être évité trouve trop souvent le moyen de passer en plein dans les roues, et pas plus tard qu'aujourd'hui, je dois avoir touché quelque chose, un arbrisseau, une branche ou un gros caillou, mais ça m'a couté deux rayons sur ma roue arrière et il n'a pas fallu longtemps avant que celle-ci se voile c'était la le trépas d'une autre jante « haute-performance ».
Ce n'est pas tant la dépense engagée, mais plutôt l'inconvénient et cela peut varier considérablement selon le lieu où se produit l'incident. Si l'on se trouve à sept ou huit kilomètre au fin fond des montagnes et qu'il n'y a pas moyen rapide de rejoindre une route goudronnée ou une certaine forme de civilisation, cela peut signifier qu'il va falloir pousser le vélo pendant assez longtemps ...

Aujourd'hui, j'ai eu de la chance – une fois de plus ! J'étais presque à la maison quand j'ai finalement remarqué qu'il y avait plus qu'un bruit agaçant en provenance de ma roue arrière et que je me suis rendu compte que j'avais en effet un sérieux problème. En dépit de tout cela, je continue d’être un fan du VTT et vais le rester tant que je peux encore rouler ...

vendredi, août 02, 2013

Formation accélérée

Je suis franchement stupéfait de tout ce que j'ai appris ces derniers mois depuis que j'ai prit en main notre projet de construction. Depuis des entrevues multiples en passant par des négociations ardues et jusqu'à notre cher Hôtel de Ville et toutes les subtilités qui habitent la réglementation municipale, je n’ai jamais autant appris en si peu de temps.
Parfois, ma femme et moi nous demandons: « Est-ce que tout ce travail et ces maux de tête en valent la peine ? » La réponse, bien sûr est un « Oui » sans hésiter. Sans parler du fait que nous allons bientôt profiter d'une maison qui se rapproche de notre habitation idéale, nous avons tellement appris tout au cours de ce processus que cette expérience, à elle seule en vaut largement la peine.

C'est tout à fait ça ; nous avons tous besoin de grands projets pour continuer à nous développer !

jeudi, août 01, 2013

Manchon de compression contre bandes KT

Il y à peine quelques jours , je ne jurai que par les bonnes bandes KT et leurs vertus pour guérir mes muscles et mes autres tissus blessés. Depuis, j'ai eu une longue discussion avec mon fils sur le sujet.

Tout comme moi, il court aussi et souffre également de déchirures musculaires au mollet. Il m'a conseillé d'utiliser des manchons de compression au lieu de ces fameuses bandes et j'ai fini par suivre ses recommandations.

 Celles-ci sont très, très difficile à enfiler, mais tout ce travail en vaut la peine car leur système est moins compliqué que ces fameuses bandes et un « nul » comme moi arrive à s'en servir sans difficulté ! Le manchon semble à toute épreuve et fonctionne tout aussi bien que ces bandes « magiques ».
 
Tout ça pour dire que, malgré mon âge, je peux aussi rester flexible et changer d'avis!